Frère Samuel : « nul n’en sort indemne »

Frère Samuel Rouvillois - La Mante Religieuse

Frère Samuel Rouvillois, membre de la Congrégation des Frères de Saint Jean, titulaire d’un doctorat de philosophie à l’université de la Sorbonne Paris I (Corps et Sagesse, publié aux Editions Fayard, 1995) et d’une maîtrise de théologie à l’université catholique de Lyon :

La mante religieuse, un film catho ?, un film blasphématoire ?, morale ou scandale ? D’abord l’histoire d’un amour improbable, impossible, sans issue, entre deux être qui font tout pour l’éviter.

Choisir d’aimer c’est prendre le risque d’être confronté au meilleur comme au pire, c’est prendre le risque d’aller aux extrêmes de l’humain. Ici la détermination courageuse et naïve d’un jeune prêtre rencontre le désespoir acide et violent d’une jeune femme qui n’a plus rien d’autre à perdre qu’elle même. Le plaisir de détruire lui tient lieu d’amour, le désir d’aider et de conduire à Dieu anime le coeur de celui qu’elle a décidé de « se faire ». Un combat à mort entre la fragilité de l’espérance et le pouvoir de dévastation du mal. En nous la bête et le saint, la lumière et les ténèbres, le sourire de Dieu et le ricanement du diable s’affrontent. Qui en sortira vainqueur et à quel prix ? Un corps à corps, pour sauver une âme ou en perdre une autre ? Bienvenue au coeur de la tragédie humaine : nul n’en sort indemne.

Source : le site officiel du film